Un peu de foutre, un peu de sang… vous reprendrez bien un brin de théologie ?

Prométhée

C’est un premier roman que ce Prométhée vagabond d’Alexis David-Marie, publié aux éditions Aux forges de Vulcain. Il y a toujours une curiosité excitante à ouvrir et lire un premier roman.
Et bien, cette curiosité fut rassasiée par ce roman historique, qui traverse la France et le Saint-Empire, les guerres, la pauvreté et les révoltes, les querelles religieuses dans ce siècle de Louis XIV, « lieutenant de Dieu sur la terre ».

Ainsi deux héros, Paul l’étudiant envoyé chercher Jean-Baptiste Larpenteur théologien hérétique, voyagent à travers les campagnes tout en s’interrogeant sur le bien-fondé des préceptes catholiques et découvrant les superstitions encore bien ancrées dans les villages. Jean-Baptiste écrit des pamphlets, ne pense qu’à foutre, croit aux astres et à la science alors que Paul cherche la rédemption et croit en Dieu et la Bible. Dans ce voyage initiatique, lequel des deux sera Prométhée apportant le feu (la connaissance ? la révolte ?) aux hommes ? C’est tout l’enjeu de ce récit. Comment les certitudes, principalement religieuses mais qui, à l’époque du Grand Siècle, sont tout autant sociales, peuvent résister ou être mises à mal par la discussion mais aussi l’épreuve du voyage et de la découverte du peuple, de sa misère et de sa basse condition ? Lequel des deux protagonistes apportera la lumière, qui influencera l’autre ?

Je ne révélerai pas ici les réponses à ces questions car il faut lire ce roman pour mettre à mal la pensée unique, les croyances de la majorité et réfléchir sur le sens du monde. Il faut lire Prométhée vagabond parce que c’est aussi une épopée, un roman d’aventure fluide et agréable, de ceux qui ne se lâchent pas.

Du feu brillant d’où naissent tous les arts, le titan fit larcin pour l’offrir aux mortels… Mais de ce divin présent, de cet héritage perdu, les deux amis ne s’entendirent point sur l’usage. Tandis que l’un voulait en faire une lumière à répandre, l’autre y voyait une torche vive destinée à incendier la terre. Chacun pourtant gardait le souvenir d’une parenté commune avec l’autre, d’un lien inconnu de beaucoup. Tous deux se savaient membres du peuple de ceux qui sont nés deux fois : la première par le corps, la deuxième par l’esprit, dans une naissance clandestine, douloureuse, qui leur avait révélé les coutures du monde.

Retrouvez ce livre et un extrait sonore avec Libfly et la Voie des indés :
http://www.libfly.com/promethee-vagabond-alexis-david-marie-livre-2066178.html

Publicités