Le Festival d’Ile-de-France démarre en cabaret !

artiste-olivier-py

Une fois n’est pas coutume, il ne sera pas question de livre ici mais de musique, de chansons, de spectacle. Et quel spectacle nous fut offert hier soir au Trianon pour le premier événement du Festival d’Ile-de-France.

Il fallait oser, oser le cabaret, oser les travestis, oser les fesses de la diva provoquante Joey Arias, oser la robe et les rondeurs de Baby Dee transexuelle new-yorkaise accompagnée de la voix rauque de Little Annie.

Mais ce n’est pas tant ce mélange des « genres » (oh le vilain mot paraît-il !) qui, nous public nous estomaqua, mais c’est bien le mélange et l’enchaînement des genres musicaux, des voix, des présences sur scène.

Commençant par un Olivier PY en sublime, drôle et touchante Miss Knife dans sa robe de paillettes, ses collants rouges et ses talons aiguilles, la magie nous amena une Little Annie (accompagné donc de Baby Dee) emplie de pop-rock new-yorkaise mais toujours avec cette légère ambiance cabaret.

Et bien sûr Joey Arias… déchaîné, provoquant, drôle, une voix hors du commun. La seule personne que je connaisse qui peut dévoiler son entrejambe en sussurant « pussy pussy pussy chaaaaaatte » et émettant des « piou piou » à mourir de rire sans même réussir à verser dans la vulgarité.

Et ce show un peu fou se terminait dans un style très brechtien avec le groupe londonien les Tiger Lillies et là encore la voix époustouflante de son chanteur Martyn Jacques ne pouvait qu’enchanter un public déjà sous le charme. Punk-rock-cabaret, avec des morceaux plus noirs que les artistes précédents, finissant ce moment dans la profondeur de la tristesse.

Et il faut le dire, Olivier PY en monsieur Loyal, en « bouche trous » comme il aime à le rappeler, revenant entre chaque groupe – le temps d’installation pour les techniciens – était déchaîné, furieusement infernal et c’est comme cela qu’on l’aime aussi !

Mettre autant de gens sur scène pour une soirée était peut-être un pari fou… mais alors pari réussi !

On souhaite alors une très belle édition 2014 au Festival d’Ile-de-France et merci pour ce moment de joie, de beauté et de grâce.

La programmation alléchante et super diversifiée du festival, c’est là (alors n’hésitez plus)

http://www.festival-idf.fr/accueil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s